• Salut, viens voir mon nouveau blog Over-groove : www.over-groove.com/maskagaz71
    Fais ton blog Over-groove et ajoute moi en contact. Si tu es deja sur Over-groove, ajoute moi. Merci!






    3847

  • Anonyme

    salut pourrait tu voter a mes defis stp merci ;
    +5 pour toi .

  • il est super le blog superbe photos. Antoine 2CCL

  • bisous merci pour l'invitation mes içi dur pour l'instant suis au boulot quand j'ai le temp j'irai ok merci bon dimanche a toi bisous a bientôt d'alain voiçi mon poème merci..
    *********************************************
    ""A mon amie virtuelle""

    Un petit clic sur mon écran d'ordinateur,
    Et je me retrouve ici avec toi,
    La distance n'existe pas, et qu'importe le jour et l'heure,
    Si tu n'y es pas, il y a quand même un petit mot pour moi,
    On s'amuse ensemble, on fait des folies,
    D'autres jours c'est un peu plus sérieux,
    Mais je retrouve toujours a travers tes écrits,
    Ce qu'il faut pour rendre le ciel bleu,
    Je trouve toujours ce dont mon coeur a besoin,
    Et j'essaie de donner tout ce qu'il peut t'offrir
    Je ne sais pas si mes paroles te font du bien
    Mais les tiennes aident mon coeur à sourire,
    Je ressent tes peines, tes peurs, tes bonheurs et tes joies,
    Tu les partages avec moi en utilisant les mots,
    Et chaque fois que tu dis bonjour, ça va? je pense à toi...
    c'est comme si je recevais un cadeau.
    Je ne peux dire que je te connais vraiment,
    Sauf, bien sur, à travers tes écrits,
    Mais je peux dire sans hésiter un seul instant,
    Que pour moi, tu es devenue une amie.

    ""Ce poème est écrit par ""ALAIN""

  • +5 bonsoir et bonne nuit amitier a vous deux bonne continuation voiçi mon poème pour vous bisous d'alain...
    ****************************************
    ""Regardes moi dans les yeux""

    Quand tes yeux croisent un instant
    Par la douce attraction
    Mon regard qui n'a jamais été
    Qu'en cette nuit plus troublé
    La lune si douce au balcon
    Les lumières de la ville et l'horizon
    Qui ne m'a jamais semblée aussi proche
    La pièce brillante, enfumée du feu qui nous rapproche
    Et de ces soirées de fête où l'enfant
    Quelques heures le dessus reprend
    Et rire pour rien à tord ou à raison
    Comme si plus jamais ne se représenterait l'occasion
    Et jouer à des jeux enfantins
    Quand l'âge qui nous sépare n'est plus rien
    Que l'immaturité grandissante
    Ne me fait que plus ressentir l'attirance insolente
    Qui jusque là n'avait jamais été
    Qu'une vague brume indécise et imprécise
    Qui effraie de son intensité révoltante
    De son acharnement qui chaque minute me hante
    Et le mal en moi qui ne fait que renaître
    Et la douleur amoureuse à laquelle je prendrai goût peut être
    La maladie d'amour qui à toi me liait
    Dont d'un éclair du ciel je guérissais
    Aussi vite que je fus frappée par la foudre étrange
    Mon ciel sans nuage ne sert à présent qu'à noircir ces pages blanches
    Qui resteront sans nom
    Peut être leurs donnerais-je le tien?
    Comme si je le donnais à l'abandon
    De ces mots qui ne seront bientôt plus rien

    ""Ce poème est écrit par ""ALAIN""